DHM425/ANTI-CONSOMMATION  D'HUILE  

FUMÉES BLEUES - MOTEUR BRUYANT

LA PRÉPARATION MAGISTRALE

Une littérature abondante et un long commentaire ne sont plus nécessaires pour situer le DHM 425. Il s'agit simplement d'une des plus puissante formulations mises au point pour résoudre les problèmes de surconsommations d'huile. Stoppe net l'usure, les surconsommations d'huile et les fumées. Permet aux moteurs très fatigués de parcourir encore plusieurs dizaines de milliers de kilomètres supplémentaires. Dosage : 10 à 50% en volume d'huile.

UN SECOND SOUFFLE POUR VOTRE MOTEUR

PARTICULARITÉS & AVANTAGES DHM425 

ØtRÉDUIT efficacement la consommation d’huile des moteurs Essence ou Diesel

ØtDIMINUE les bruits mécaniques et favorise le silence de fonctionnement

ØtREDUIT voire supprime les fumées bleues nocives et peu flatteuses à l’échappement

ØtAUGMENTE ou maintient constante la pression d’huile à froid comme à chaud

ØtAUGMENTE les compressions pour des démarrages facilités et une puissance retrouvée

ØtSTOPPE net l’usure et permet aux moteurs usagés de parcourir encore plusieurs milliers de Km


MOINS D'HUILE BRULÉE - MOINS DE POLLUTION

L’utilisation du DHM 425 sera de loin préférable aux appoints fréquents en huile, car celle-ci, en brûlant, engendre inévitablement des fumées nocives qui font souvent l'objet de critiques peu flatteuses à l'égard du véhicule et de son conducteur et peuvent amener à un contrôle antipollution sur route...

De plus, les dépôts de calamine, favorisés par la combustion de cette huile, provoquent un encrassement généralisé du moteur, accroissent sa consommation de carburant, accélèrent son usure, augmentent les bruits mécaniques, diminuent fortement son rendement et ses performances.

CONSOMMATION D'HUILE :  POURQUOI ET COMMENT ?

La consommation d’huile dépend essentiellement de 3 paramètres.

       La viscosité à chaud du lubrifiant.

       La volatilité du lubrifiant.

       Les caractéristiques mécaniques et thermiques du moteur.

La viscosité définissant l’épaisseur du film d’huile, (et donc de sa facilité à s’écouler) un film d’huile visqueux parviendra plus lentement à la chambre de combustion où l’huile se consommera.

L’épaisseur du film d’huile est donc lié à la réduction de consommation.

LA VISCOSITÉ A CHAUD DU LUBRIFIANT

La viscosité d’une huile neuve dépend de son grade de viscosité à chaud, et c’est le  deuxième chiffre du grade SAE qui indique la visco minimum imposé à 100°C. Par exemple, la visco à chaud (100°) d’une huile SAE 15W50 est, suivant la norme, de 16,3 Cst minimum à 100°C Le fabricant du lubrifiant peut dans des soucis d’économie se limiter au minimum du grade SAE

La visco à chaud de l’huile en utilisation dépend également de la quantité de carburant diluant l’huile. La quantité de carburant dans l’huile dépendant elle-même du type de conduite (ville, route, autoroute), de la T° extérieure et aussi de la qualité du carburant dont certains ont une combustion imparfaite, la partie imbrûlée se retrouve immanquablement dans l’huile et en réduit fortement la viscosité.

LA VOLATILITÉ DU LUBRIFIANT

La volatilité de l’huile définit son évaporation sous l’effet de le la température. Une volatilité élevée augmente la consommation d’huile. La volatilité d’une huile neuve dépend essentiellement des huiles de bases utilisées. Les bases provenant du raffinage de pétrole ont une volatilité plus élevée que les bases synthétiques. (poly-alpha oléfines).

La volatilité d’une huile en service dépend également de la quantité de carburant en dilution dans le lubrifiant. En effet, une consommation d’huile importante sera provoquée par exemple par une conduite en ville suivit soudainement d’un parcourt autoroutier, celui-ci élevant fortement la température moyenne d’huile et évaporant d’un coup tout le carburant accumulé. Comme ce carburant peut monter à 10% de la contenance du carter, la baisse du niveau d’huile est visible.

LES CARACTÉRISTIQUES DU MOTEUR

Certains moteurs auront une température d’huile très élevée, soit en moyenne, soit à des endroits ponctuels. C’est le cas des moteurs puissants et pointus. Dans ce cas, la volatilité de l’huile devient un critère primordial de la consommation d’huile. D’autres moteurs auront, par usure ou par designs des segments ou des guides de soupapes moins étanches. Dans ce cas, la volatilité ne joue aucun rôle, c’est principalement la viscosité à chaud qui sera le critère.

SPECIFICITÉS - AVANTAGES DHM 425

Le but du DHM.425 est d’adapter les caractéristiques physico-chimiques de l’huile (viscosité, et volatilité par baisse des températures de fonctionnement) aux conditions particulières des moteurs usagés, et de régénérer par l’apport d’un substrat, l’état de surface des pièces soumises aux frottements et à l’usure. En apportant aux mécaniques gourmandes en huile et en état de fatigue avancée la possibilité de parcourir encore plusieurs dizaines de milliers de kilomètres supplémentaires, le DHM.425  s'avère indispensable !

Elaboré sous la forme d’un concentrat tribomoléculaire le DHM.425 est constitué d'un mélange très spécifique de divers fluides de synthèse trIboxylisés (voir doc NVR 512C), associés à un réducteur de chauffe moteur particulièrement efficace.

Mode d’emploi DHM 425

Versez, lors d'une vidange ou simplement en appoint, la totalité d'un flacon de DHM.425 par l'orifice de remplissage d'huile de votre moteur (essence ou diesel).

       Utilisez un flacon pour une quantité de 4 à 5 litres d'huile carter.

Flacon DHM 750ml.. réf commande : 44307